Blog

« Former et apprendre à l’ère digitale » 2016/2017

 

Du nouveau dans la famille des livres blancs 

Capture d e cran 2017 09 14 a 11 19 52

Ecrit par Cécile Dejoux, ce livre blanc met en avant les réflexions et interventions du groupe de travail organisé au sein de l’ANVIE. Retrouvez l'intégralité de l'édition 2017 et 2016 

 

 

 

 

« LES START-UP NE SE RENDENT PAS COMPTE QU’IL FAUT QU’ELLES FASSENT DU LAW BY DESIGN »

L’intelligence artificielle est encore en plein développement, mais elle a ceci d’ambivalent qu’elle suscite déjà, à la fois, des vagues d’espoir et des craintes profondes, des opportunités de business très importantes et de fortes inquiétudes de destruction massive d’emplois. Mettre de l’éthique, choisir des développements au bénéfice des personnes et accompagner les salariés dans la profonde mutation qui s’annonce, permettra de donner confiance dans cette technologie. Et plus tard, seulement, le droit viendra mettre un cadre. Les explications d’Isabelle Galy, Directrice déléguée aux opérations du Learning Lab « Human Change » au CNAM.

Propos recueillis par Gaëlle MARRAUD des GROTTES

 

https://www.actualitesdudroit.fr/browse/tech-droit/intelligence-artificielle/7574/les-start-up-ne-se-rendent-pas-compte-qu-il-faut-qu-elles-fassent-du-law-by-design

La revue de presse du Learning Lab

 

Retrouvez toutes les publications du Learning lab 

 

Capture d ecran 2017 09 14 a 16 54 32

Le Learning Lab est heureux de vous présenter tous ses projets, ses investigations et ses publications dans une retrospective 2015-2017.  De notre Hackathon aux publications de Cécile Dejoux vous saurez tout !

 

 

 

On parle d'Intelligence Artificielle avec Isabelle Galy et Facebook

Une table ronde autour de laquelle on pose les bonnes questions et on intérroge les enjeux de l'IA.

https://usbeketrica.com/article/le-monsieur-ia-de-facebook-se-paie-le-transhumanisme?platform=hootsuite

Ne manquez pas la newsletter du mois de mai !

La newsletter du mois de mai est enfin disponible !

Ne manquez pas l'interview de Cécile Dejoux sur " Les compétences managériales stratégiques à l'ère du numérique ",  le 1er hackathon RH académique, et bien plus encore !

 

http://cciledejoux.cmail20.com/t/ViewEmail/d/B737F7498820DF04

"De nombreux métiers disparaîtront d’ici 2030"- Exclusive RH

"De nombreux métiers que nous connaissons aujourd’hui disparaîtront d’ici 2030",

Isabelle Galy,

Cnam

De nombreux métiers que nous connaissons aujourd’hui disparaîtront d’ici 2030, Isabelle Galy, Cnam

 

 

 

 

 

 

Le 5 juillet, PerformanSe rassemblera une centaine de décideurs RH à l’occasion de son PerformanSe Day, qui sera dédié à l’évaluation et au développement des talents. Parmi les temps forts de cette journée, figure l’intervention des équipes du Cnam, qui aborderont le sujet des nouvelles compétences liées à la transformation numérique et rendront compte des recherches réalisées au sein du Learning Lab Human Change, dont Isabelle Galy est la directrice déléguée aux opérations.

Sur quel sujet portera l’étude du Learning Lab Human Change qui sera présentée lors du PerformanSe Day ?

Nous restituerons les résultats d’une étude que notre laboratoire de recherche appliquée mène actuellement avec PerformanSe sur la transformation numérique et les compétences associées. Cette étude s’appuie sur un questionnaire adressé aux personnes ayant participé au MOOC "Du manager au leader agile" animé par Cécile Dejoux, directrice du Learning Lab Human Change. Soit environ 103 000 personnes réparties dans 148 pays. Son analyse devrait non seulement nous aider à comprendre la manière dont nous pourrons apprendre demain, mais aussi identifier les compétences qui devraient émerger face à ces nouveaux comportements au travail. C’est une question clé puisque de nombreux métiers que nous connaissons aujourd’hui disparaîtront d’ici 2030 !

La transformation digitale est un sujet qui fait couler beaucoup d’encre depuis plusieurs années. Comment est-elle appréhendée par les entreprises aujourd’hui ?

Les entreprises sont désormais au stade de l’expérimentation, notamment sur l’axe de la formation. Quel que soit leur niveau de maturité sur le sujet, elles sont toutes préoccupées par la transformation digitale, pour la simple et bonne raison que cet état de fait crée un sentiment d’insécurité. Il suscite de nombreuses questions : les changements que la transformation induit sont-ils porteurs d’espoir ? Ai-je envie de participer à ce bouleversement ? Quels types d’entreprises sont susceptibles de réussir cette étape ? Il oblige également les managers à naviguer dans le flou, à embarquer leurs collaborateurs, tout en ne sachant pas exactement ce vers quoi ils vont.

Au cours de l’intervention, la notion d’agilité sera également abordée. Comment l’insuffler au sein d’une équipe ?

La meilleure manière, c’est de se confronter au monde des start-up. C’est la raison pour laquelle certains grands groupes n’ayant pas la capacité de lancer des projets « from scratch » développent des incubateurs en interne afin de s’imprégner de cette culture. En parallèle, il est également intéressant de s’ouvrir à d’autres domaines connexes. Les méthodes SCORM des développeurs informatiques peuvent, par exemple, être riches en enseignements pour les managers. Les missions des marketeurs, qui consistent à rendre un client vendeur d’une marque, peuvent également inspirer les professionnels RH sur leur relation avec les candidats et les salariés.

PerformanSe Day : le mardi 5 juillet 2016, de 9h à 17h, au Salon de l’Aéro-club de France, à Paris (16e). Programme complet et inscriptions via ce lien. Parmi les temps forts : l’intervention de Cécile Dejoux, directrice du Learning Lab Human Change du Cnam, dont la maison mère de PerformanSe est partenaire.

 

Par Aurélie Tachot

"Le Monde" en parle

Le succès planétaire d’une prof française

LE MONDE |   • Mis à jour le  | Par  Pascale Krémer

Experte en management, Cécile Dejoux est devenue une référence des cours en ligne. Elle boucle une tournée française, à la rencontre de ses groupies.

Ce cile dejoux 1

C’est la quatr­ième date de sa tournée, et la salle est pleine, à Lille comme partout. Elle occupe la scène, micro en main. Totalement à l’aise. ­Cécile Dejoux, rock star des MOOC (Massive Open Online Course). Depuis trois ans que sont apparus, en version française, les cours en ligne gratuits et accessibles à tous, cette professeure d’université de 49 ans, responsable du master relations humaines au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), a acquis une étonnante notoriété.

Le « MOOC tour » : PowerPoint et franglais d’entreprise

Son MOOC sur le management a déjà été suivi par près de 100 000 personnes, dans 144 pays – il est sous-titré en anglais. Le record français. Les six semaines de la version 2016 du cours intitulé « Du manageur au leader agile » s’achèvent le 15 avril. D’ici là, Mme Dejoux aura bouclé son « MOOC tour », sa tournée des cinq plus grandes métropoles françaises, à la rencontre des élèves qu’elle ne voit jamais, mais qui, derrière leur ordinateur, tablette ou smartphone, ne ratent rien de ses enseignements.

« Je suis là pour partager quelques idées, et vous écouter. Ce qui m’importe, c’est vous », promet-elle au public du grand amphi de l’Ecole des arts et métiers. Un avant-bras posé sur le pupitre, elle déroule sur écran géant les diapos de son PowerPoint tandis qu’aux deux extrémités de la salle défilent tweets et vidéos Periscope de la soirée. Il est question du manageur du XXIe siècle et de ses compétences numériques, dans un franglais d’entreprise assumé. Jupette orangée, petit foulard assorti – sa « marque de fabrique » que les « web-élèves » japonaises commentent et copient –, Cécile Dejoux accueille les compliments de ses fans. « Vraiment super de vous rencontrer !, lance Guy Hazard, chef de pôle technique chez EDF, pourtant pas du genre groupie. Ça fait trois ans que je vous suis. J’ai bâti mon projet d’équipe grâce à vous ! » « Ça fait quelque chose de la voir », confie Anne Burteaux, qui dirige un accueil temporaire pour handicapés, et prend le micro : « Votre cours est très bien construit, et même lu­dique. Mon secteur connaît des mutations rapides, mais il y a peu de réflexion sur l’adaptation du management. »

« bac + 10 comme bac – 10 »

Photo de groupe, à la fin de la séance. Des Belges, venus tout exprès, s’inquiètent : combien de personnes réunir pour espérer la faire venir ? Cinq cents ? Pas de souci, deux cents feront l’affaire… Comment expliquer l’engouement ? La dame, d’abord. Son charisme, son enthousiasme, son souci de l’élève, indéniables, qui passent la barrière de l’écran. Puis le cours, habile entrelacs de petites histoires, théorie et pratiques nouvelles en entreprise. Tout un chacun peut comprendrepicorer, comme on le fait d’une bonne série, un épisode au hasard, dès que dix minutes se libèrent. Les manageurs restent en pointe, ils y attrapent à la volée les néologismes du moment censés l’attester. Leurs subordonnés peuvent rêver les remplacer un jour, ou du moins décrypter leurs modes de fonctionnement. Des « clés », disent-ils tous, pour le monde du travail version 2016.

Depuis le succès planétaire du MOOC, Cécile Dejoux a créé un labo de recherche, reçu la Légion d’honneur, une invitation à enseigner à l’ENA et Polytechnique. « C’est fascinant, dit-elle. Ma mère était institutrice, elle rencontrait parfois d’anciens élèves qui lui disaient qu’elle les avait marqués. J’ai l’impression de vivre la même expérience à la puissance mille. » C’est en 2013 que Cécile Dejoux a embarqué dans ce qu’elle qualifie aujourd’hui de « fusée pédagogique ». La ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Geneviève Fioraso, lance alors FUN (France université numérique), la plate-forme française de MOOC. « Personne ne savait trop ce que c’était, à l’époque. Moi comprise. Je me suis dit que c’était génial. J’avais carte blanche pour faire le cours de mes rêves. » Elle choisit un sujet qui n’est abordé dans aucune fac (« Du manageur au leader »), élabore pendant l’été un cours compréhensible par tous, « bac + 10 comme bac – 10 ».

« CERTAINS CHÔMEURS N’ONT PAS CONFIANCE EN EUX. ILS S’INSCRIVENT SOUS DES PSEUDONYMES COMME “MICKEY”, MAIS FINISSENT LA SESSION EN M’ÉCRIVANT : “MAINTENANT JE SAIS QUE ME FORMER, C’EST POSSIBLE.” »

En septembre, le cameraman du CNAM loue une caméra professionnelle. « On avait un jour et demi pour tourner une dizaine d’heures de cours dans un petit studio en sous-sol, et interviewer six chefs d’entreprise. Il n’était pas vraiment question de faire plusieurs prises… La caméra devait être rendue le lundi matin ! » Il faut ensuite trouver un community manager pour gérer la vie du MOOC sur les réseaux. Et organiser des webconférences pour répondre aux questions des élèves. Tout est nouveau. Mais tout explose. Ils sont 36 000 inscrits à la première session… Des étudiants invisibles, mais reconnaissants. « A Marseille, un chef de rayon m’a assurée que j’avais changé sa vie », se souvient-elle.

Voilà qui émeut l’ancienne du marketing de Procter & Gamble, devenue enseignante avec précisément cet objectif : le savoir pour tous. « Certains chômeurs n’ont pas assez confiance en eux pour reprendre des études. Ils s’inscrivent sous des pseudonymes comme Mickey, mais finissent la session en m’envoyant d’incroyables messages : “Maintenant je sais que me former, c’est possible.” » Cette année, identifiés biométriquement puis surveillés à distance via la webcam, ils pourront se soumettre à un test final permettant – c’est nouveau en France – de décrocher deux « crédits » universitaires. Parfois, ce sera le début d’un tout premier diplôme.

http://www.lemonde.fr/m-perso/article/2016/04/16/le-succes-planetaire-d-une-prof-francaise_4903327_4497916.html


 

Bienvenue

Bonjour à tous et bienvenus dans le futur Learning lab "Human Change" porté par Cécile Dejoux et Isabelle Galy.

Ce site a pour objectif de vous parler de ce learning lab, orienté recherche et action, unique en son genre.

Nous vous remercions par avance de votre intérêt et n'hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus, beaucoup plus !

Très belle journée

Cécile et Isabelle

Offre de stage Content strategist et design thinker

Vous êtes à la recherche d'un stage hors du commun ? 

Rejoignez le learning lab Human Change et venez construire avec nous une aventure unique en son genre sur la transformation des humains dans les organisations.

Stagiairecontentstagiairecontent.pdf (200.28 Ko)

Stagiairedesignthinkingstagiairedesignthinking.pdf (200.27 Ko)